Voici comment trop de choix t’empêche justement de choisir

Note : sur cet article, pour des raisons pédagogiques, on va se tutoyer.

09H00 passée du matin, tu es là, tu regarde ton écran vaguement sans bouger un doigt ! Ton collègue qui a déjà démarré la rédaction de son 4ème email et se retourne vers toi :

  • Rien à faire aujourd'hui ?

  • Non ! Au contraire, j'ai trop de choses à faire. J’ai tellement trop de choses à faire que je ne sais plus par quoi commencer !

As-tu déjà vécu ce genre de situation ? Si oui, tu as donc fait face au paradoxe du choix. C'est une théorie développée par Barry Schwartz et qui a été prouvée par plusieurs études.

Barry dans son livre : The Paradox of Choice explique qu'avoir trop de choix dans une situation mène à une sorte de paralysie. Il va même plus loin en stipulant que trop de choix éloignerait du bonheur.

Cela semble contradictoire à première vue. Avoir des choix est synonyme de liberté. Et être libre implique le fait de bouger et d’aller de l'avant. Mais en réalité, avoir des choix implique aussi le fait de devoir prendre des décisions. Décider n’est pas toujours une tâche facile. Cela demande de l’effort et parfois de la compétence. Le fait de devoir décider trop souvent et à propos de plusieurs choses dans une même journée mène à la fatigue mentale puis au blocage.

Bien gérer ton temps c'est limiter tes choix

Toute méthode ou système de gestion du temps que tu voudras mettre en place doit t'aider à limiter tes choix et à prendre rapidement des décisions.

Tout d'abord, tu as besoin de définir les choix et les décisions qui se répètent chaque jour et qui peuvent être effectués une seule fois pour toute. Cela peut être les horaires et l'ordre du jour de certaines réunions ou briefing ou encore les horaires de consultations de tes emails ou de réponses à tes clients. Ceci t'évitera de te poser à chaque fois la question : dois-je le faire maintenant ou après et qu'est ce que je dois faire.

Tu peux même aller plus loin en créant des systèmes de travail en autopilotage. Tu peux par exemple créer des emails type de réponses à certaines demandes répétitives (Ecoute l'interview de Jean de la Rochebrochar donnée à Nouvelle Ecole de Antonin Archer où il utilise cette méthode de copie-coller d'emails types), bloquer un créneau quotidien pour te concentrer (réunion avec soi-même) comme le suggère David Allen dans S'organiser pour réussir.

Il peut s'agir aussi de choses triviales mais qui peuvent occuper un espace mental important comme les repas à prendre ou les habits à mettre. Barack Obama avait déclaré lors de sa résidence à la maison blanche qu'il avait deux couleurs de costumes à mettre pour limiter son choix par rapport à ses habits. Mark Zuckerberg, le fondateur de facebook, a déjà déclaré une fois qu'il portait toujours le même t-shirt pour ne pas avoir à réfléchir à quoi porter le matin. Beaucoup de personnes évitent ce problème du choix de l'habillement en choisissant quoi mettre la veille ou en organisant leur dressing de la semaine à l'avance.

Limiter tes choix c'est avoir des habitudes et des rituels qui te garantissent des résultats au quotidien. Dans son livre : The power of habit, Charles Duhigg explique que le cerveau une fois il forme une habitude, il mobilise moins d'énergie pour exécuter les tâches liées à celle-ci. L'habitude est donc une économie d'énergie pour le cerveau. C'est pour cela qu’il aime les former !

Le fait donc de former tes habitudes de façons consciente te permet de fonctionner en mode autopilote et t'évite de réfléchir ou de te préparer mentalement à certaines tâches.

Ceci dit, tu as besoin de faire cela de manière consciente. pose-toi la question suivante : si tu avais une baguette magique, quelles sortes d'habitudes tu voudraient instaurer dans ta vie ? Quelles sont celles que tu voudrais supprimer ?

Si tu souhaite apprendre à gérer et à contrôler tes habitudes, je te suggère vivement de suivre ma formation : Contrôler tes habitudes - La formation qui change tout ! Elle te permettra de comprendre la psychologie des habitudes et comment tu peux en quelque sorte pirater ton cerveau !

Enfin, sortir du paradoxe du choix se fait soit en éliminant de certains choix ont instaurant des rituels et des habitudes dans ton quotidien ou en apprenant à choisir efficacement et rapidement (l'art de prendre des décision).

Quelques mots sur la prise de décision

Parmi les matières ou les compétences qui manquent cruellement à nos écoles est celle de prise de décision. C'est dommage ! C’est une discipline à part entière à laquelle contribuent la neuroscience et la psychologie comportementale.

Chacun de nous à un style et une manière différente de prendre des décisions. Il est important de découvrir d'abord ton style de prise de décision et en prendre conscience.

Ensuite, tu peux apprendre d'autres méthodes de prise de décision. Cela passe par l'apprentissage de l'analyse et la déduction. Ce n'est pas compliqué à faire mais il faut lui consacrer un peu de temps.

Je développe ce sujet sur le paradoxe du choix sur cette vidéo : Comment gérer son temps : Trop de choix tue le choix